Présentation de la société

Version imprimable

France 2 Cinéma accorde une part importante des ses investissements à des films de qualité susceptibles de toucher un large public. La filiale s'attache notamment à distinguer des projets aux thématiques riches et fortes, le plus souvent en résonnance avec leur époque, en misant sur le point de vue des réalisateurs qui les portent et leur talent de mise en scène.

La filiale fait ainsi une large place à la comédie, qu'elle soit sociale ("Le Brio" d'Yvan Attal, "L'ascension" de Ludovic Bernard), familiale ("Santa et cie" d'Alain Chabat, "L'école buissonnière" de Nicolas Vanier), ou encore intimiste ("Jalouse" de David et Stéphane Foenkinos, "Ce qui nous lie" de Cédric Klapisch). Elle prête également son soutien à des films grand spectacle à dimension patrimoniale ("Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel, "L'empereur de Paris" de Jean-François Richet, "Edmond" d'Alexis Michalik).

Fidèle à sa mission de soutien à la création, la filiale encourage par ailleurs le talent d'une nouvelle génération de réalisateurs ("Petit Paysan" d'Hubert Charruel, "Victoria" de Justine Triet, "Divines" d'Houda Benyamina) comme l'ambition d'auteurs confirmés qu'ils soient français ou européens ("Les frères Sisters"de Jacque Audiard, "Frantz" de François Ozon, "Elle" de Paul Verhoeven,"Moi, Daniel Blake" de Ken Loach).

Il arrive que des films soient coproduits conjointement par France 2 Cinéma et France 3 Cinéma. C'est le cas en 2018 de "Les frères Sisters" de Jacques Audiard et "L'empereur de Paris" de Jean-François Richet.